AccueilMagazineTest de personnalité : Quel type de parent êtes-vous...

Test de personnalité : Quel type de parent êtes-vous ? Découvrez-le en répondant à ces 22 questions simples

Chaque parent s’est demandé au moins une fois s’il élève son enfant de la bonne façon, s’il lui donne suffisamment d’amour, d’affection et de soutien ou, au contraire, s’il ne l’accable pas en s’impliquant trop dans sa vie.

Lisez attentivement chaque affirmation et entourez la lettre à côté de la phrase qui vous correspond. Si l’affirmation ne vous correspond pas, n’entourez pas la lettre. À la fin, calculez le nombre de lettres de chaque type que vous avez entouré, et le nombre le plus élevé déterminera quel type de parent vous êtes.

Entourez la lettre des affirmations qui vous correspondent et soyez honnête

Q1. Lorsque je prends une décision, j’attends de mon enfant qu’il l’exécute sans demander d’arguments de ma part. (B)

Q2. Je dis toujours à mon enfant que je l’aime et qu’il peut compter sur moi à tout moment. (A)

Q3. Je crois au dicton « toute règle est faite pour être brisée ». (C)

Q4. On me reproche souvent, tant dans ma famille que dans mon groupe d’amis, que ce qu’on me dit entre dans une oreille et sort par l’autre. (B)

J'ai au moins une fois oublié mon enfant à la crèche, à l'école, etc..

Q5. J’ai au moins une fois oublié mon enfant à la crèche, à l’école, etc.. (D)

Q6. Chaque famille devrait passer au moins un jour par semaine ensemble sans déroger à cette règle (A)

Q7. Je pense qu’il est préférable de ne pas imposer de règles et de laisser tout couler naturellement. (D)

Q8. Je dois souvent attirer son attention sur la façon dont mon enfant doit se comporter à table et en société. (B)

Q9. Les coups ne tombent pas du ciel et ne font du bien à personne. (A)

Q10. J’aime le fait qu’à bien des égards, mon enfant est différent de nous en tant que parents. (C)

Q11. Je pense que toutes les choses s’apprennent en temps voulu et qu’il n’est pas bon de mettre la pression sur mon enfant avec des tâches qui dépassent ses capacités de compréhension. (C)

Q12. Mon rôle en tant que parent est de le guider et de l’aider à prendre les bonnes décisions en partageant mon expérience de vie et en lui donnant des conseils, mais la décision finale lui appartient. (B)

Mon rôle en tant que parent est de le guider et de l'aider à prendre les bonnes décisions

Q13. Je crois que lorsqu’une décision qui implique l’enfant doit être prise, le point de vue de l’enfant doit être entendu. (A)

Q14. J’aime beaucoup parler à mon enfant, pour savoir ce qu’il pense de certaines situations. (C)

Q15. Je crois que pour réussir dans la vie professionnelle et familiale, il faut de l’ambition, de la rigueur et de la discipline. (B)

Q16. Dans notre famille, la libre expression et le dialogue sont toujours encouragés. (C)

Q17. L’enfant a besoin de limites afin qu’il ne s’attende pas à ce que les parents soient toujours à sa disposition. (B)

L'enfant a besoin de limites

Q18. Mes proches m’ont souvent reproché d’être trop indulgent et de ne pas imposer des règles plus strictes. (C)

Q19. Dans notre famille, nous avons chacun des tâches bien établies dont nous ne nous écartons jamais. (A)

Q20. L’expression des sentiments ne doit pas être encouragée car vous risquez d’avoir un enfant pleurnichard. (D)

Q21. Le plus grand besoin d’un enfant est la sécurité financière. Si vous avez cela, le reste suivra. (D)

Q22. Mes exigences en tant que parent sont accompagnées d’arguments pour aider l’enfant à comprendre pourquoi il doit être satisfait. (A)

Les résultats du test en fonction des lettres entourées

Vous avez un maximum de (A) : vous êtes un parent exigeant mais juste

Bien que vous vous souciiez de la discipline et des règles, vous êtes un parent affectueux, chaleureux et proche de votre enfant. Vous ne vous attendez pas à ce que les décisions soient simplement appliquées, mais vous appuyez votre point de vue en faisant des propositions, tout en donnant à votre enfant la possibilité de s’exprimer. Votre enfant a toutes les chances d’acquérir une bonne estime de soi, de réussir à l’école, d’être populaire auprès de ses camarades. Les chances qu’il développe un comportement déviant sont minces.

Vous avez un maximum de (B) : vous êtes un parent autoritaire qui ne laisse rien passer

La discipline est la plus importante, votre parole est la dernière, et n’hésitez pas à faire accompagner vos exigences de menaces ou de punitions. Vous évitez de dire « Je t’aime » à votre enfant ou d’exprimer vos sentiments d’amour à son égard. Votre enfant court le risque d’avoir une mauvaise estime de soi, de devenir agressif, colérique, frustré, de développer une dépression ou une anxiété.

Vous avez un maximum de (C) : vous êtes un parent plutôt cool et très permissif

Vous êtes un parent chaleureux et affectueux, vous exprimez vos sentiments d’amour sans problème, mais vous avez du mal à imposer des limites. Vous risquez donc d’avoir un enfant espiègle, impulsif, dépendant de vous et qui ne réussit pas très bien à l’école.

Vous avez un maximum de (D) : vous êtes un parent peu ou pas impliqué

Celui qui ne prête pas beaucoup d’attention à l’enfant et n’impose pas de limites. Les enfants élevés par des parents non impliqués risquent de développer un comportement antisocial, des problèmes mentaux et sont également plus exposés à la toxicomanie.

Stef et Flo
Stef et Flohttps://bebecool.fr
La parentalité, on commence à (bien) connaître. Les enfants (avec un garçon et une fille), on apprend à les connaître et les comprendre au fil du temps qui passe. En tout état de cause, nous n'avons pas le choix que de leur offrir le meilleur pour que leur futur se passe pour le mieux !
POURSUIVEZ VOTRE LECTURE