La montée de lait est un phénomène physiologique inévitable qui survient quand on a un enfant ou qu’on s’apprête à en avoir un. Elle s’explique par des changements hormonaux qui préparent le corps à l’arrivée de bébé. Mais dans certains cas, lorsque la mère ne souhaite pas allaiter son enfant, elle est non désirée et il faut alors savoir comment l’arrêter, tandis qu’à l’inverse, elle peut être insuffisante chez certaines femmes qui désirent nourrir leur bébé au sein.

Qu’est que la montée de lait?

La montée de lait est un phénomène physiologique qui survient généralement deux à trois jours après l’accouchement, après avoir été préparé pendant la grossesse par certaines modifications notamment hormonales. Ce processus de lactation est nécessaire pour nourrir l’enfant. La montée de lait peut être plus ou moins douloureuse selon les femmes, avec une sensation de seins lourds et tendus.

La montée de lait pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps subit des modifications physiologiques et hormonales qui conduiront à la production de lait maternel. Les hormones entraînent l’accroissement de la taille des seins ; les glandes sécrétrices du lait, les acini, grandissent et se développent dans les canaux galactophores qui débouchent sur les mamelons. Le corps se modifie, mais la lactation est bloquée jusqu’à l’accouchement.

durée montée de lait

La montée de lait après l’accouchement

La montée de lait est un phénomène naturel qui survient dans les 48 à 72 heures après l’accouchement, sous l’effet de la chute de la progestérone, laquelle permet à la prolactine, hormone de la lactation, de se libérer ; le lait va alors rester dans les alvéoles des seins. L’acte de succion de l’enfant débloque le processus de fabrication du lait, même s’il faut attendre quelques jours pour voir véritablement le lait sortir du sein. Entre temps, c’est de colostrum dont il s’agit.

Avant la montée de lait : Le colostrum

Le sein secrète à partir du troisième trimestre de la grossesse une substance qui va entraîner la montée de lait, le colostrum, et qui va persister jusqu’à deux à trois jours après l’accouchement. Celle-ci a une couleur jaune-orangée et une consistance plus épaisse que celle du lait, tout en étant plus riche sur le plan nutritif, notamment en vitamines, nutriments et anticorps, ces derniers défendant le nouveau-né contre tout risque infectieux. Il contient également des enzymes aidant à la digestion, et des agents laxatifs pour favoriser l’élimination des premières selles. Puis, il sera remplacé par le lait maternel, suite à une modification hormonale.

Comment stimuler la montée de lait?

Dans certains cas, la montée de lait peut être insuffisante pour nourrir bébé. Certains facteurs peuvent ralentir la lactation, comme la fatigue ou des tétées mal réalisées (si l’enfant prend mal le sein ou est mal positionné) ou trop espacées. Dans ce cas, il est possible de favoriser la montée de lait : il faut se reposer un maximum entre chaque tétée, diminuer tout stress en se relaxant, demander conseil aux médecins ou aux sages-femmes pour connaître les bonnes positions à adopter. Favoriser les contacts corporels entre la mère et l’enfant stimulent également le phénomène de lactation.

montee-de-lait-sans-allaiter

Certaines méthodes peuvent également favoriser la montée de lait. C’est notamment le cas de l’homéopathie, avec cinq granules de Ricinus communis 5 CH ou d’Alfalfa 6 DH avant chaque tétée ;des huiles essentielles, avec un mélange de 4 ml d’HE de fenouil et de 2 ml d’HE d’anis étoilé, dont trois gouttes sur un support neutre sont à prendre quotidiennement avant le petit-déjeuner ou el déjeuner ; des plantes comme le fenouil ou l’anis vert, connus depuis longtemps pour stimuler la lactation chez les femmes allaitantes.

Des aliments dits galactagogues tels que les carottes crues, les lentilles, les betteraves, la levure de bière, les abricots ou encore les graines de sésame noir. Il faut consommer beaucoup d’eau et de tisanes, et bannir thé, café et alcool.

Combien de temps dure la montée de lait?

Concernant la durée de la montée de lait, tout dépend de si la maman allaite ou non son bébé. Dans le premier cas, elle va durer plusieurs mois, jusqu’au temps du sevrage de l’enfant. Dans le second cas, il est conseillé d’utiliser une méthode pour stopper la montée de lait, ce qui se fera en quelques jours seulement.

Montée de lait douloureuse, comment soulager?

En cas de montée de lait douloureuse, il est conseillé de réaliser des tétées fréquentes, en particulier durant la nuit, la congestion mammaire étant accrue à cette période. Des massages de l’aréole peuvent être pratiqués en dehors des tétées pour soulager les douleurs intenses.

Appliquer du froid sur les seins peut également apaiser l’inflammation. De même, une douche chaude juste avant les tétées ou les massages peut contribuer à un apaisement. Un antalgique tel que du paracétamol, sur prescription médicale uniquement, peut en outre être pris après la tétée.

Comment arrêter la montée de lait?

Si vous avez décidé de ne pas allaiter votre enfant, vous allez vouloir arrêter la montée de lait. Pour cela, plusieurs moyens sont possibles. Certaines méthodes sont traditionnellement utilisées par les femmes pour empêcher la montée du lait : le bandage de la poitrine, pendant une semaine, de manière très serrée, à l’aide d’une bande Velpeau portée quelques heures ; le port d’un soutien-gorge qui comprime fermement la poitrine, tel qu’un soutien-gorge de sport porté de manière continue, jour et nuit.

stopper-la-montee-de-lait

L’absorption de tisanes à base de plantes réputées pour arrêter la montée du lait, comme le persil, la sauge et la menthe, à boire plusieurs fois par jour ; la prise de gélules d’artichaut, sous forme de jus ou d’ampoules. Placer des feuilles de chou froides et crues sur les seins pendant quelques heures va absorber le lait et stopper la lactation au bout de quelques jours.

Des médicaments peuvent également être prescrits pour stopper la lactation, mais il faut savoir qu’à côté de leur efficacité certaine, ils peuvent avoir des effets secondaires désagréables, notamment au niveau cardiovasculaire et neurologique, de sorte que, bien que non interdits en France, ils restent fortement déconseillés.

De manière plus douce, l’homéopathie peut aider à stopper la montée de lait : Lac Caninum 30 CH ou Ricinus communis 30 CH à raison d’une dose par jour pendant au moins trois jours. Il faut également bannir les aliments qui favorisent la montée du lait, au profit de ceux qui la diminuent, tels que la menthe, le persil, le chou, l’oseille ou encore la sauge, et éviter de consommer trop d’eau.

Montée de lait sans allaiter, que faire?

Il faut savoir que le simple fait de ne pas allaiter son enfant ne va pas stopper la montée de lait. Cela retarde tout au plus l’arrivée du lait et diminue quelque peu sa quantité, mais ne l’empêche pas. Si rien n’est fait, les seins se mettent à gonfler, à durcir et ils deviennent très douloureux en raison du lait qui s’accumule dans les alvéoles.

Il faut signaler immédiatement à la sage-femme son désir de ne pas allaiter bébé pour qu’elle agisse en conséquence, en administrant des médicaments destinés à stopper la montée du lait ou en utilisant un autre moyen plus traditionnel pour le même résultat. Il faut également éviter de stimuler la montée de lait par la succion de l’enfant ou par l’utilisation excessive d’un tire-lait.

Partager

Donnez-nous votre avis