Les couches lavables sont des produits propres et écologiques pour l’hygiène et la santé des bébés. Elles sont composées de tissus et de matières absorbantes naturelles. Ces couches laissent respirer la peau de bébé et la protège, confortables et légères, elles  laissent  le petit libre de ses mouvements. Bref, Si vous voulez en savoir plus sur la couche lavable, continuez la lecture de cet article.

Tout d’abord,  question que de nombreux parents se posent : Qu’est-ce qu’une couche lavable ? La réponse dans la suite de l’article… 

Qu’est-ce qu’une couche lavable ?

Il s’agit  d’une seule et unique couche, composée d’une partie en tissu dans laquelle on glisse une lingette absorbante biodégradable pour recueillir l’urine et les selles et d’une culotte de protection imperméable afin d’éviter les risques  de fuites. Ces couches lavables sont fabriquées à partir de matières naturelles ( le coton, le polyester, la flanelle ou encore le bambou). Les couches lavables actuelles ont fait d’énormes progrès et offrent de nombreux avantages. Elles sont désormais beaucoup plus pratiques et hygiéniques, et de surcroit  sont jolies, confortables pour bébé et faciles à entretenir.

Notre sélection de couches lavables au meilleur prix

Pourquoi opter pour des couches lavables

couche lavable avis

  • Opter pour la couche lavable c’est avant tout pour des raisons écologiques: elles produisent peu de déchets et ont une longue durée de vie. Pensez à utiliser une lessive respectueuse de l’environnement et de la peau de votre bébé.
  • Opter pour la couche lavable c’est aussi pour des raisons économiques. Certes au départ le coût d’investissement peu sembler élevé, mais durée de vie est beaucoup plus intéressante que les couches jetables car on les utilise pendant 3 ans. En effet, jusqu’à deux ans et demi, un bébé utilise environ 5 500 couches. Les couches jetables représentent ainsi un budget moyen de 1 590 euros, contre 860 euros pour les couches lavables par enfant pendant cette période. Sans oublier que ces dernières sont réutilisables jusqu’à trois enfants, voire même revendables.
  • Enfin, opter pour les couches lavables est profitable à  la santé de bébé. Tandis que les couches jetables sont composées de produits dangereux pour la santé de bébé parmi lesquels le polyacrylate de sodium: cause de l’assèchement de la  peau, la dioxine: substance qui se fixe sur les cellules graisseuses, et classée cancérigène par l’OMS. Les couches lavables quant à elles, se composent essentiellement de fibres naturelles, aucun produit chimique n’est utilisé dans leur fabrication. Elles laissent respirer la peau de bébé, évitent les érythèmes fessiers, et les rougeurs. Enfin, elles assurent une position naturelle des jambes.
  • Les couches lavables  pratiques, et naturelles. Elles ressemblent à une couche jetable, mais se divisent en deux parties : la couche-culotte et la partie absorbante. Elles se ferment avec un système velcro ou à l’aide de boutons pressions. Elles sont lavables en machine. Le change de bébé se fait normalement, on peut jeter les selles dans les toilettes à l’aide du feuillet de protection dans la couche, on laisse la couche sale dans un seau fermé avec quelques gouttes d’huiles essentielles pour  les odeurs.

Les différents types de couches

La classique

La couche lavable plate : grand carré en tissu absorbant (ou lange) qui se plie plusieurs fois et se place ensuite dans une culotte couvrante adaptée (avec pochette ou non). Lorsque la couche doit être changée, celle-ci se déplie facilement pour être ensuite lavée en machine. La culotte couvrante peut servir plusieurs fois. Il existe également des couches plates pré-pliées pour faciliter la prise en main.

La couche lavable préformée : c’est celle qui ressemble le plus à une couche jetable de part sa forme anatomique. Elle se compose d’une couche, d’une feuille absorbante et d’une culotte couvrante imperméable. Il suffit de mettre la feuille dans la couche puis d’ajouter la culotte couvrante. Lorsqu’il faut changer la couche, on jette à la poubelle la partie absorbante, on  nettoie la couche puis on garde quelque temps la culotte couvrante.

La couche lavable à poche : qui est une seule et même couche multi -fonctions, imperméable, couvrante et absorbante. Lorsqu’elle est sale, il faut la vider et la passer directement à la machine à laver.

Avantages :  très étanche et très absorbante (l’ajout d’un insert permet encore plus d’efficacité, notamment pour la nuit). Le séchage est rapide et aucun  besoin de la passer au sèche linge ce qui l’ abimerait rapidement.

Inconvénients :  peu pratiques à cause  des nombreuses manipulations au cours d’un change,  assez épaisses, donc moins évident pour habiller bébé.

Conseillées la nuit pour garantir une nuit au sec à votre bébé.

La Tout-En-un (TE1)

La couche tout-en-un se compose d’une partie absorbante reliée à la culotte de protection, comme pour une couche jetable,  par conséquent, imperméable et absorbante. Lors du  change, vider l’insert au dessus des toilettes puis  mettre la couche à laver. Un petit conseil:  utiliser des feuillets tant que les selles ne sont pas solides.

Avantage : c’est  la plus fine des couches lavables, elle est donc très facile à utiliser.

Inconvénient :  moins efficace au niveau de l’absorption, il est donc utile d’en avoir plusieurs en stock afin de changer bébé régulièrement. Elle implique donc un coût financier plus élevé. Enfin, elle est  plus longue à sécher après lavage.

A préconiser  la journée car elles se portent plus facilement sous les vêtements. En revanche,  pas idéales pour la sieste et la nuit.

La Tout-En-deux (TE2)

Identique à une couche TE1,  excepté pour  la partie absorbante qui est accrochée (et non fixée) à la culotte de protection par des pressions ou des scratchs velcro. Donc lors du change de bébé, il suffit de retirer la partie absorbante souillée, puis en placer une nouvelle dans la culotte imperméable qui peut ainsi servir plusieurs fois.

Les couches lavables TE2 sont en général uni-tailles. Quant aux inserts placés à l’intérieur, ils  existent en plusieurs tailles pour s’adapter à bébé (petits, moyens, grands).

Avantages :  simples à utiliser, très faciles d’ entretien car la partie absorbante est séparée (séchage plus rapide). Inconvénient:  pas vraiment adaptées aux nouveaux -nés du fait de leur taille unique.

Elles représentent un bon compromis entre les couches lavables classiques plus efficaces et les couches TE1 plus pratiques.

Comment faire la transition de la couche jetable à la couche lavable ?

Avec des couches lavables vous avez tous les avantages, fini les gros stocks de couches, terminé la poubelle qui empeste, pas d’impact sur l’environnement, et vous optez pour des produits sains, bons pour la santé de votre bébé. Il faut parfois un peu de temps avant de trouver le  modèle adapté aux besoins de  votre bébé. Alors voici quelques astuces pour aborder cette transition!

Dans votre organisation pour gérer l’entretien des couches, pensez à prévoir:

  • un endroit pour ranger les couches propres, plus volumineuses que les couches jetables,
  • un seau à couches sales, (ou une poubelle à couches)
  • au moins 2 ou 3 lessives par semaine dédiées aux couches
  • un espace dédié pour faire sécher les couches.

Enfin, encore trop souvent on constate que les différentes personnes au contact de l’enfant (nounou, grands-parents, etc.) se montrent  réticents à leur utilisation.  Alors qu’une fois l’organisation installée, c’est  très simple d’utilisation.

Par ailleurs,  mieux vaut tester plusieurs modèles de plusieurs marques différentes ou encore opter pour un « kit complet« .

Pour connaître le nombre de couches  qu’il est nécessaire d’avoir en stock, calculez combien de couches sont utiles en 24h et combien de jours séparent une lessive + séchage.

Mais globalement, il faut prévoir :

  • de la naissance à 5 mois (taille S) : une vingtaine de couches et autant d’inserts à cause des selles liquides
  • de 4 à 18 mois (taille M) : entre 7 et 15 couches en fonction des modèles, et une dizaine d’inserts
  • de 13 mois à 3 ans (taille L) : entre 5 et 10 couches  et autant d’inserts.

Quel budget faut-il prévoir ?

Il varie selon les modèles choisis,  la matière et la marque.

On trouve des couches lavables à partir de 15 euros environ, les inserts (ou doublures) à partir de 5 euros l’unité ou par lot, et des feuillets de protection en rouleau à environ 5 euros.

Avant de commencer, il est important  de se procurer  un seau à couches lavables (environ 20 euros), un ou deux sacs de transport imperméables (10 à 20 euros) et quelques accessoires  pour le lange et le lavage (lingettes lavables, détachant naturel, lessive bio, huiles essentielles, etc.)

Pour un budget de départ, prévoyez de 150 à 300 euros d’investissement pour un usage quotidien, puis de nouveaux modèles  seront nécessaires au fur et à mesure de la croissance de bébé . Le budget global sur 3 années peut varier de 850 à 2000 euros.

Comment entretenir des couches lavables ?

La couche lavable implique un entretien régulier. Voici quelques conseils et méthodes pour y parvenir en toute sérénité!

Laver

Diviser par 4 la dose habituelle de lessive. Pas d’assouplissant, ni de noix de lavage ou de lessive à base de savon de Marseille qui graissent les couches, et  diminuent leur pouvoir absorbant.  Evitez les détachants et les produits blanchissants. Pas de lavage à 90°C, cela causerait une usure prématurée.

Mieux vaut utiliser une lessive douce respectueuse de la peau de votre bébé, et de l’environnement.

Pensez à protéger les fermetures velcro pour qu’elles ne s’abîment pas et qu’elles ne s’accrochent entres elles pendant le lavage, en les retournant, ou mettez les couches dans un filet spécial.  La température de lavage des couches, des doublures et des inserts varie en fonction de la matière:

Essorage des couches: maximum 800 tours / minute pour ne pas les user trop rapidement.

Les culottes de protection en nylon ou en polyuréthane peu sales peuvent simplement être rincées à l’eau clair et nettoyées d’un coup d’éponge. Sinon, optez pour un lavage en machine à 40°C et séchées à l’air libre.

Détacher

Comment lutter contre les tâches dans la couche lavable sans risquer de l’abimer?

voici quelques astuces pratiques :

  • Tâches selles : imprégnez la tâche avec un peu d’eau froide et du savon au fiel (on en trouve dans les magasins bio) ou du savon de Marseille (sans glycérine), laissez agir 25 à 30 minutes et rincez.
  • Tâches jaunes : il suffit de faire sécher la couche au soleil, son effet blanchissant miracle agira.
  • Tâches grasses : ces tâches peuvent être évitées grâce à l’utilisation de feuillets de protection,  vous pouvez  également appliquer quelques gouttes de liquide vaisselle et du savon au fiel sur la tâche, laissez agir quelques minutes, et rincez.

Sécher

Le séchage de couches à l’air libre est préférable (le soleil ayant un effet blanchissant naturel).

Désencrasser

Lorsque vos couches lavables semblent moins absorbantes ou si votre bébé a la peau plus sensible et que des érythèmes fessiers apparaissent plus régulièrement, certains résidus s’y sont sûrement incrustés (crèmes, détergents …) et il est temps de les  désencrasser (en moyenne tous les 3 mois).

Tout d’abord,  laver la couche normalement. Puis, déposez une à deux cuillères à soupe de cristaux de soude (ou carbonate de soude) à la place de la lessive et un demi verre de vinaigre blanc dans le bac à assouplissant. Lancez la machine à 60°C. Faites plusieurs rinçages à la suite. Enfin laver les couches normalement. 

La routine des couches lavables en vidéo

Quelques conseils pour éviter les fuites

Avant la première utilisation, il est conseillé de laver 2 ou 3 fois à 40°C les couches lavables neuves afin d’atteindre leur capacité d’absorption maximum.

Installer et ajuster  convenablement la couche et la culotte de protection (étiquette à l’intérieur). Le feuillet de protection ne doit pas ressortir de la couche car il entraînerait le liquide avec lui. Si la couche est en taille unique ajustable,  vérifiez si celle-ci correspond bien au gabarit du bébé.

Il ne faut pas hésiter à ajouter un feuillet de protection dans la couche pour rendre le change plus facile, surtout en cas de selles.

Pour la nuit ou pour les siestes, il est conseillé d’ajouter une doublure ou un insert afin d’augmenter la capacité d’absorption de la couche. Il existe également  des couches lavables intégrales conçues spécialement pour la nuit.

Vous allez sauter le pas ou pas ?

Partager

Donnez-nous votre avis