En 2006, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publiait son « Rapport mondial sur la prévention des traumatismes chez l’enfant« , dans lequel elle soulignait que, chaque jour, plus de 2000 enfants succombaient à un traumatisme d’origine accidentelle. Selon cette étude, 90% de ces évènements non intentionnels pourraient être évités.

L’ampleur du phénomène est telle que l’on s’est même demandé s’il ne s’agissait pas là d’une question de santé publique. Le casque de protection pour bébé est alors une excellente solution afin d’éviter d’apparaitre dans les statistiques de l’OMS.

Pourquoi acheter un casque de protection bébé ?

Comme l’explique l’OMS, les enfants sont sujets à de plus grands risques de traumatismes, en raison de leur absence de discernement. Parce qu’ils ne disposent pas des capacités physiques et mentales des adultes, ils ne peuvent comprendre et se prémunir des dangers auxquels ils s’exposent. La confrontation à ces différents dangers est accrue par leur curiosité et leur besoin d’expérimentation. Toutefois, l’on sait aussi que le type de traumatisme dépend de l’activité en cause, de l’âge et du stade de développement de l’enfant. A cet égard, une attention toute particulière doit être apportée à la zone encéphale.

casque de protection pour bébé avis

Chez l’adulte, les os du crâne sont soudés, tandis que chez le nourrisson et l’enfant, jusqu’à complet développement, l’ossature n’est que partielle. Elle laisse subsister 4 zones, que l’on nomme « fontanelles », non encore recouvertes par l’os du crâne. C’est pourquoi, durant cette période, si l’on ne prend pas garde, le cerveau de l’enfant peut être sérieusement endommagé, entrainant parfois un handicap, voire le décès.

Naturellement, il demeure impossible, pour les parents ou l’auxiliaire de puériculture, d’être attentifs de façon permanente à tous les faits et gestes de l’enfant. Aussi, le port d’un casque de protection pour bébé apparaît comme un excellent rempart contre certains chocs et certaines chutes.

Critères de choix

La taille

Comme pour le vélo, les rollers ou encore la draisienne, les parents savent que le casque de protection est un élément de sécurité qu’il faut choisir avec soin. Le choix d’un casque adapté aux mensurations du bébé est, par conséquent, fondamental. Celui-ci ne doit ni comprimer la tête du bébé, ni être trop flottant, au risque de ne pas assurer ses fonctions de maintien et d’être inconfortable.

La solution consiste à mesurer le diamètre du crâne et à choisir la taille appropriée, sachant que des sangles placées sous le menton permettent d’ajuster et de renforcer le maintien du casque de protection pour bébé. Certains modèles de casque offrent à cet égard une grande marge de manoeuvre quant à la taille.

La matière

S’agissant des matières, on trouve principalement du coton, du tissu matelassé en polyester, des mousses de type polymère. Le choix devra donc s’orienter, d’une part, en fonction du traitement de la matière contre les acariens et microbes en tous genres et, d’autre part, par rapport aux aérations du casque de protection, lesquelles doivent permettre d’éviter la transpiration du bébé.

Le confort

Le confort d’un casque de protection pour bébé dépend essentiellement des critères précédemment évoqués. Une taille adaptée et une matière tolérée sont indispensables au bien-être du nourrisson. Il est néanmoins important d’ôter par moments le casque de protection pour bébé, afin de laisser « respirer » la peau.

Il faut néanmoins ajouter que certains modèles de casques présentent une visière, contrairement à d’autres. Ceux-ci ont d’ailleurs l’avantage d’étendre la protection à la partie supérieure du visage.

La couleur

En matière de coloris, il y a l’embarras du choix. On trouve des modèles unis ou avec un mélange de tons : Bleu, vert, rose, gris, vert, bleu et blanc, etc. Il s’agit là d’un choix très subjectif, qui dépend des goûts des parents, mais aussi de bébé !

Le prix

Du moins onéreux, aux environs de 15 euros, au plus onéreux, pour lequel il faudra débourser près d’une centaine d’euros, la fourchette des prix proposés pour les casques de protection pour bébé est plutôt large.

Les modèles les moins chers ne présentent pas la même qualité en termes de traitement microbien ou bactérien. Toutefois, les modèles de moyenne gamme, autour de 45 euros, présentent généralement les qualités minimum.

Les avantages du casque de protection pour bébé

Les avantages du casque de protection pour bébé sont légion. En premier lieu, il faut souligner sa fonction sécuritaire. Les parents ressentiront un certain apaisement, du fait de l’impossibilité d’empêcher les chocs de leur enfants. Amortis, les chocs n’occasionneront pas les dommages tant redoutés.

Par conséquent, et en second lieu, les mouvements de l’enfant sont moins circonscrits, ce qui a pour effet de ne pas obérer son développement. Enfin, le port d’un casque de protection n’est pas sans intérêt en période d’hiver, puisqu’il permet de conserver la chaleur au niveau de la tête du bébé.

Conseils pour habituer l’enfant à porter le casque

Il est toujours utile d’expliquer à l’enfant ce qu’est le casque de protection et l’intérêt de le porter, d’autant que son port et les sangles qui l’accompagnent ne seront pas sans le gêner. Bien sûr, cette remarque vaut pour les enfants en âge de comprendre. Pour les plus petits, l’entrée en matière devra être encore plus ludique.

Il faut alors user d’ingéniosité et d’attention pour le convaincre. Evoquer le pouvoir magique du casque de protection, dire à l’enfant combien il est beau lorsqu’il en est coiffé, faire un parallèle avec ses héros préférés, sont autant d’exemples convaincants pour bébé. Avec le temps, celui-ci s’y accommodera par habitude et n’y prêtera même plus attention.

En somme, le casque de protection pour bébé est une invention utile, sinon indispensable, pour qui veut voir son enfant évoluer en sécurité.

Partager

Donnez-nous votre avis